Portrait de producteur : Ferme Horticole du Pré Vert

Portrait de producteur : Ferme Horticole du Pré Vert

Située dans la commune de Laroin. La ferme horticole du Pré vert est une ferme de plus de 4 générations de père en fils. Aujourd'hui Luc et ses associés font de l'horticulture et du maraîchage leurs principaux atouts.



Bonjour  Luc, comment vas-tu  ?
Bien merci, surtout en cette période estivale.

Pour commencer, explique moi ce qu'est la ferme Horticole du Pré vert ?

C'est une entreprise familiale. Elle existe depuis 4 générations de père en fils. Elle est spécialisée dans le secteur de l'horticulture et du maraîchage. Auparavant nous étions installés sur les différents marchés de plein vents de la région. Mais depuis 2019, nous avons arrêté les marchés afin de se concentrer à la vente directe et sur d'autres secteurs. Depuis la crise la ferme a pris un nouveau tournant.

Explique moi jusqu'ici ton parcours ?

Mon parcours à été plus ou moins atypique, car a la base j'ai débuté avec un Bac pro, puis un BTS en informatique. En effet, je désirais faire de ma passion pour l'informatique mon métier. Mais les enjeux au niveau de la Ferme m'ont réorienté vers un BTS ACSE analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole en alternance dans la région. Depuis septembre 2020  j'ai suis employé.

Luc en quoi consiste ton métier ?

La ferme a deux activités principale : l'horticulture et le maraîchage. Pour ma part, je m'occupe principalement de la partie maraîchage. Grâce à mes compétences et au développement de la ferme, je suis devenu polyvalent. Aujourd'hui, nous sommes  trois associés qui nous occupons de la production de plants maraîchers, de plants coupés et de notre boutique sur la ferme. Cela me plaît car chaque jour est différent. Les tâches sont variés et par cette polyvalence nous avons les moyens d'essayer et d'apporter chacun un plus.

Qu'est ce qui fait la particularité d'un horticulteur ?

La particularité d'un horticulteur est qu'il maîtrise l'art de cultiver des jardins. Légumes, fruits, plantes il réussi à composer avec tous les types de cultures. Selon moi c'est également un créateur d'émotions au travers des jardins qu'il compose et renouvelle chaque année.

Pourquoi entendons nous parler souvent du lien entre l'horticulture et l'agriculture biologique ?

Effectivement, c'est un lien assez commun dans ce domaine.  Mais nous ne pratiquons pas la culture biologique. C'est une culture très problématique pour notre ferme. Cependant, nous continuons à travailler sur nos possibilités à tendre au maximum vers des cultures plus naturel. Aujourd'hui, nous travaillons avec des produits phytosanitaires respectueux des cultures et de l'environnement. 

Fraise, pétunia rose, menthe... Parle nous de ton grand jardin ?

L'année est rythmée par les saisons. A trois personnes sur la ferme, on touche à tout . La partie que je préfère est celle du maraîchage. Je suis davantage à la préparation mais j'aime bien expérimenter de nouvelles choses, améliorer chaque année les méthodes de culture.

Que penses-tu du Drive Fermier de Pau ?

C'est une innovation rythmée par les saisons et la localité. Nous sommes satisfaits de passer par cet axe de distribution qui correspond à nos valeurs. Nous sommes très contents de pouvoir faire partie de ce réseau qui, au fil des années, va prendre de l'ampleur et nous donner davantage de visibilité.

Le mot de la fin ?

Avec l'arrivée de l'été c'est un plaisir de pouvoir travailler dehors et le soir de m'endormir comme un vrai bébé.



Reportage de Kenny Negouai